Aucune image
   
bernin.png
   

Histoire de la flûte traversière...

Publié le 8 février 2012

flûte traversière La flûte traversière est un instrument à vent. A l'origine en bois, elle est maintenant en métal, mais elle est restée dans la famille des "Bois".

Des flûtes, on en trouve dans tous les pays du monde... depuis qu’un berger coupa un roseau, apprit à souffler à une extrémité, puis perça le long du tube des trous pour obtenir des sons variés... mais il faudrait des livres pour les décrire toutes !

Le son de la flûte traversière est brillant, sa voix est douce, mais on l’entend cependant à l’orchestre, par dessus les autres instruments.

Pas besoin d’anche pour faire vibrer la colonne d’air du tube, le flûtiste souffle directement dans une embouchure située sur le côté du tube : il joue "en travers", et non tout droit, comme avec la flûte à bec. L’air soufflé va buter contre le bord taillé en biseau d’un petit trou. Avec ses doigts, pour faire les notes de la gamme, le flûtiste bouche ou débouche avec des clés (petits plateaux métalliques) les 16 trous percés le long du tube : la longueur de la colonne d’air varie. Quand aucun trou n’est bouché, la colonne d’air est courte, le son est aigü, et vice-versa, lorsque la colonne d’air est plus longue, le son est plus grave.

La flûte se plaît dans les notes élevées, mais les doigts agiles du flûtiste font descendre et monter la mélodie sur 3 octaves : grave, moyen (médium) et aigüs. Les sons restent d’une grande beauté !

Existant déjà au Moyen-Age, la flûte traversière est en bois jusqu’en 1850, date à laquelle on la construit en maillechort (alliage de nickel, de cuivre et de zinc blanc) ou en argent... Mais on a tant écrit pour elle de musique, lorsqu’elle était en bois, qu’on l’a maintenue dans la famille des "Bois". Il en existe aussi en or ou en platine...

Il y a des flûtes traversières de différentes tailles : la plus petite est la flûte piccolo avec une voix stridente, elle peut tenir dans la poche du flûtiste !

C’est Theobald BOEHM, flûtiste bavarois né en 1794 et mort en 1881, qui donna à la flûte son clétage actuel.

Tous les grands compositeurs de musique ont composé pour la flûte : Bach, Mozart, Vivaldi, Haydn, Beethoven, Debussy, etc. Même le jazz s’est intéressé à elle, avec Claude Bolling par exemple !

La flûte est présente dans tous les orchestres, qu’ils soient à vent ou symphoniques, et il existe beaucoup de partitions pour flûte seule ou pour concerto. C’est un instrument qui se plaît seul, mais qui adore être accompagné, par un piano, une guitare, une harpe, ou par un orchestre tout entier.

Quelques grands flûtistes : Roger Bourdin, Jean Pierre Rampal, James Galway, Alain Marion, Maxence Larrieu, etc.